Les labels de la boutique ManifesteO11

Quels sont les labels qui garantissent l'engagement des marques que nous distribuons à la boutique Manifeste011 ?

Parce que l’information et la transparence sont au cœur de notre projet Manifeste011, nous sommes particulièrement attachées au fait de pouvoir éclairer au maximum votre acte d’achat. Pour sélectionner les marques que nous distribuons, nous prêtons bien sûr attention au style, mais nous analysons aussi précisément plusieurs critères comme la qualité et la responsabilité des matières, les conditions de production et l'empreinte carbone.

 Pour nous aider dans ce travail, des labels garantissent plusieurs de ces critères. Voici une liste de ceux que vous pouvez retrouver à la boutique Manifeste011. Nous espérons qu’ils pourront vous guider lors de vos prochains achats !



PETA Approved  :  

peta

Les marques “Peta Approved” ont signé la déclaration d’assurance de la PETA (People for the Ethical Treatment of Animals) qui atteste que les produits sont vegans (ne contiennent aucun produit d’origine animale). La PETA délivre également le label Cruetly Free qui garantit l’absence de tests sur les animaux, à tous les stades de fabrication.



OEKO TEX Standard 100 : 

oeko

La certification OEKO-TEX® est valable dans le monde entier depuis 1992. Le Standard 100 est une des certifications de OEKO-TEX®, qui s'applique à tous les produits textiles bruts, semi-finis et finis, à toutes les étapes de traitement et pour tous les matériaux. Elle garantit le non usage de produits chimiques nocifs pour la santé et l’environnement. OEKO-TEX® est le premier label qui permet au consommateur d’être sûr que les vêtements qu’il achète ne contiennent aucune substance nocive, qu’il s’agisse des colorants ou des textiles.

Cependant, s’il est bien un label fiable, OEKO-TEX® peut certifier des matières synthétiques, parfois polluantes en amont. Il n’est donc pas un gardien exclusivement environnemental mais est bel et bien axé sur la préservation de l’humain. 



GOTS (Global Organic Textile Standard) 

gots

GOTS est un label de référence, qui certifie non seulement de bonnes conditions de travail mais aussi le respect de l’environnement et l'innocuité d’un vêtement sur la santé de ceux qui le portent. 

Critères environnementaux 

Pour obtenir la certification GOTS biologique, les produits textiles doivent intégrer au minimum 95% de fibres biologiques certifiées. 

Les produits chimiques toxiques pour l’environnement, tels que les métaux lourd toxiques, le formaldéhyde, les solvants aromatiques, les nanoparticules fonctionnelles, le plastisol, les phtalates, le PVC ou les agents blanchissants au chlore, sont proscrits. Ils sont très polluants et peuvent se déverser dans les eaux et les sols, et dérégler ainsi les écosystèmes. Ces produits chimiques non dégradables sont souvent utilisés pour les colorations, les blanchiments, les impressions ou encore pendant le tissage.

Tous les composés chimiques sont analysés, évalués et doivent respecter des normes fondamentales (toxicité, caractère biodégradable, capacité à être éliminé).
Les OGM (organismes génétiquement modifiés) sont interdits.
Chaque intervenant sur la chaîne de production doit suivre une politique environnementale qui vise à réduire ses déchets et des rejets.
Les unités de traitement humide doivent conserver des relevés complets sur l’utilisation de produits chimiques, la consommation d’eau, le traitement des eaux usées, l’élimination des boues. Le but est de justifier un bon traitement des eaux usées.
Enfin, tous les emballages et étiquettes doivent être recyclables ou certifiés FSC (Forest Stewardship Council ou Conseil de Soutien de la forêt) ou PEFC (Program for the Endorsement of Forest Certification schemes ou Programme de reconnaissance des certifications forestières).

Critères sociaux 

Tous les intervenants sur la chaîne de production doivent respecter des critères sociaux fixés par l’OIT (l'Organisation Internationale du Travail), et notamment :
-l’élimination du travail forcé (C29, C105)
-la liberté syndicale et reconnaissance du droit de négociation collective (C87, C98, C135, C154)
-l’amélioration des conditions de travail (C155)
-l’abolition du travail des enfants (C138, C182)
-la suffisance des salaires (C95, C131)
-des horaires de travail décents (C1, C14, C30, C106)
-l’abolition de la discrimination (C100, C111)
-la régularité d’emploi (C158, C175, C177, C181)
-l’abolition du traitement brutal et inhumain (C29, C105).

Chaque certifié doit définir des éléments permettant d’atteindre les exigences de minima sociaux et les appliquer à travers une politique de responsabilité sociale transparente.
En plus de tous ces critères, le produit fini doit respecter des qualités techniques : résistance au frottement, à la transpiration, résistance des couleurs, résistance au lavage et au rétrécissement.

L’organisation GOTS compte quatre organisations spécialisées dans l'agriculture biologique et dans la production de textile responsable, d'un point de vue écologique et social.
- 3 organisations du secteur industriel : OTA, IVN, JOCA, situés respectivement aux Etats-Unis, en Allemagne et au Japon
- 1 association caritative : la Soil Association, en Grande Bretagne

Il arrive aussi que l’organisation GOTS travaille en collaboration avec des organisations internationales ou des parties prenantes étant reconnues comme des experts internationaux.
Pour les entreprises françaises, les organismes certificateurs sont Ecocert, GCL International LTD. et Control Union. Ce sont tous des organismes privés.
L'organisation GOTS est un programme auto-financé, ayant le statut juridique d'organisme sans but lucratif.



FAIRWEAR Foundation

fair wear

Fair Wear Foundation est une association indépendante internationale qui travaille avec les marques de vêtements, les travailleurs du textile et les influenceurs de l'industrie pour améliorer les conditions de travail dans les usines de vêtements. Elle les accompagne afin de vérifier qu’ils restent conformes aux différents critères et suit leurs améliorations. Les contrôles sont faits chaque année et les rapports sont rendus publics et peuvent être consultés sur leur site internet.

Critères sociaux : 

Interdiction du travail et de l'exploitation des enfants,
Le travail n’est pas forcé,
Interdiction de la discrimination,
Le droit syndical et la concertation collective sont protégés,
Le salaire et les horaires sont corrects (Les salaires et le nombre d’heures de travail doivent répondre au minimum aux exigences légales nationales ou aux normes fixées dans le secteur si celles-ci sont supérieures aux exigences légales nationales.),
Les conditions de travail sont sécurisées et saines.



FAIRTRADE 

fairtrade

Le système Fairtrade est composé de :

-3 réseaux de producteurs régionaux représentant des producteurs et des travailleurs d'Afrique et du Moyen-Orient, d'Asie et du Pacifique, et d'Amérique latine et des Caraïbes
-19 organisations Fairtrade nationales et de huit organisations de commercialisation qui commercialisent et promeuvent les produits Fairtrade dans les pays consommateurs
-Fairtrade International, l'ONG fédératrice qui crée les Standards Fairtrade convenus au niveau international et qui coordonne Fairtrade dans le monde entier

FLOCERT, l'organisme principal et indépendant de certification Fairtrade, qui inspecte les producteurs et les commerçants pour s’assurer qu’ils sont conformes avec les Standards Fairtrade

A propos du textile, au départ, Fairtrade œuvrait surtout à améliorer les conditions des producteurs de coton. En 2016, Fairtrade a présenté le Standard et le Programme Fairtrade pour le textile afin d'atteindre les individus à toutes les étapes de la chaîne de production textile – du coton-graine au vêtement final.

DROIT DES TRAVAILLEURS : 

-SALAIRE : Le Standard Fairtrade pour le Textile exige que les travailleurs reçoivent un revenu vital dans les six ans après la certification – un délai qui a été jugé réaliste lors de la consultation des standards étant donné les écarts énormes entres les salaires actuels et le salaire minimum vital

-LIBERTÉ D’ORGANISATION COLLECTIVE : Le Standard Fairtrade pour le textile comprend des exigences strictes pour assurer la liberté d'association afin que les travailleurs puissent se syndiquer. Il inclut également des critères pour la formation des travailleurs sur leurs droits, la représentation démocratique dans l'entreprise et des thèmes, tels que la communication interne et la gestion des plaintes.

-SÉCURITÉ : Le Standard Fairtrade pour le textile définit des critères pour des bâtiments et des lieux de travail sûrs ainsi que pour l'utilisation d'équipements de protection et la manipulation sans danger des produits chimiques. Il spécifie également les produits chimiques à éviter et la manière de les éliminer de manière écologique.

-DURÉE DU TRAVAIL :  Sous le Standard Fairtrade pour le textile, les horaires de travail sont réglementés de même que les contrats de travail et le travail temporaire. Des recommandations sont formulées pour les marques sur les pratiques d'achat équitables et sur les contrats à long terme entre marques et usines afin de réduire la pression en période de pointe.

ENVIRONNEMENT :

Le standard Fairtrade encourage les cultures biologiques et les cultures qui préservent l’environnement (sans OGM, pesticides dangereux ..) et permettent la protection des ressources naturelles.
Le réseau Fairtrade conseille et accompagne aussi les producteurs via des formations, des audits etc vers une transition écologique durable.
Il est interdit d’utiliser des pesticides dangereux ou des semences génétiquement modifiées.
Une assistance des réseaux Fairtrade est proposée aux organisations de producteurs afin d’organiser des formations, des sessions de conseil, etc…
Fairtrade finance aussi des projets pour la préservation écologique dans le Sud. 

LE CONTROLE : 

Tous les services sous-traités doivent être enregistrés et soumis à des audits, et l’entreprise doit garantir un système pour surveiller le sous-traitement.
Les usines textiles certifiées doivent avoir un comité de conformité composé de représentants de travailleurs élus. L'idée est que les travailleurs peuvent jouer un rôle actif dans la mise en œuvre du standard, les audits et les évaluations des risques et partager les résultats avec leurs collègues. De cette façon, les progrès ou les échecs de l'entreprise sont transparents et connus de tous.



1% FOR THE PLANET 

1 percent

1 % pour la planète est un mouvement mondial non lucratif composé de mécènes et de plus de 2 500 entreprises membres qui ont choisi de donner 1 % de leur chiffre d'affaires à des associations de préservation de l'environnement.



GREENGUARD 

green

La certification GREENGUARD est accordée aux produits qui répondent à des normes d’émissions chimiques parmi les plus rigoureuses au monde, contribuant ainsi à réduire la pollution de l’air intérieur ainsi que le risque d’exposition aux produits chimiques. La norme GREENGUARD Gold inclut des critères de santé pour plus de 360 COV(composés organiques volatils) et exige également des niveaux totaux d’émission de COV plus faibles, afin de s’assurer que leur utilisation est acceptable au sein d’environnements intérieurs et sensibles comme les écoles et les établissements de santé.



BLUESIGN

blusign

Le label Bluesign a été créé par l'entreprise suisse Bluesign Technologies AG, dans le but d’inviter les entreprises et les marques  à devenir membres de l’organisation. L’objectif est d’écrire les standards du label de manière collective et de les faire évoluer mais aussi de suivre les réalisations des entreprises et de vérifier la conformité de leurs actions au cahier des charges. Le label Bluesign a aussi un rôle de conseil, afin d’aider les entreprises à adopter une démarche durable sur le long terme, en adoptant des stratégies ad hoc. Enfin le label peut être amené à travailler avec les pouvoirs publics, les associations, les ONG ou des représentants de consommateurs.

Le label intervient lors des différentes étapes de production (absence de substances toxiques, choix des matières premières et fabrication du textile avec un focus sur la teinture et les finitions), plutôt que de réaliser un contrôle du produit fini. Les conditions de production ne sont pas contrôlées non plus.

Il existe deux versions du label bluesign :


-Le label bluesign® APPROVED : pour obtenir ce label, il faut qu’au moins un composant d’un produit textile ou une substance chimique corresponde aux critères du label, et celle-ci doit être renseignée.
-Le label bluesign® PRODUCT : le produit dans sa totalité doit comporter au moins 90% de textiles bluesign® APPROVED et 30% d'accessoires bluesign® APPROVED. Le producteur doit aussi être membre de l’organisation bluesign Technologies AG. Ce label assure une traçabilité pour les marques, partenaires et consommateurs. Ainsi, ce label beaucoup plus global signifie que presque la totalité de la production est raisonnée et limite les dégâts environnementaux.  L'objectif du label est d'atteindre, à terme, les 100% de composants bluesign® APPROVED.

L’inspection, les audits et les certifications sont  assurés par le groupe SGS. Le label est accordé pour une durée limitée, après quoi il doit être renouvelé grâce à de nouveaux audits. 

Critères environnementaux

Pour être labellisé, la consommation en ressources et leur utilisation doivent être optimisées. La consommation d’eau doit être la plus réduite possible, et les eaux usées  doivent être traitées afin qu’aucun composant toxique ne finisse dans les rivières, lacs et mers. Les émissions de CO2 doivent être contrôlées tout au long de la chaîne de production pour assurer la qualité de l’air. Tous les produits chimiques nocifs pour la santé (classés toxiques et/ou cancérigènes) et pour l’environnement sont interdits. Les déchets doivent faire l’objet d’un traitement.

Critères sociaux

Le label Bluesign garantit la protection de la santé et la sécurité des travailleur.se.s du textile. Il s’appuie sur les conventions de l’OIT (l'Organisation Internationale du Travail) : travail librement choisi, liberté syndicale et d’association, temps de travail raisonné, interdiction de toute forme de discrimination, interdiction du travail des enfants, protection des femmes enceintes et droit au congé maternité.
Le programme de responsabilité sociale est évalué par des organisations indépendantes  telles que la Fair Wear Foundation, SA8000 Social Accountability International (SAI), Fairtrade Textile Production, Fair Labour Association (FLA), ou encore la World Fair Trade Organisation.



ECOLABEL européen : 

ecolabel

Ecolabel est une certification environnementale inscrite dans la législation européenne, gérée par la Commission européenne. 

Ce label vise à réduire ou à interdire des substances et des matières au cours de la fabrication des vêtements. Par exemple, Ecolabel peut certifier un polyester à forte teneur en PET recyclé, ou encore interdire les pesticides. La certification exige aussi des modes de production moins polluants et moins gourmands en énergie et en eau. Au niveau social, l'Ecolabel se base sur le respect des normes fondamentales de l'OIT.

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre